L’engeance Soros renifle la guerre, le sang et les profits, il appelle le monde à s’unir contre la Russie !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

C’est ce que nous rapporte l’analyste du site américain « The Duran », Alex Christoforou, en lien.  Soros demande au monde d’arrêter la Russie à détruire Al Qaida. Un cauchemar, ce Soros. La guerre pointe son nez et le sociopathe de l’élite mondialisée sort de son trou, reniflant les bonnes odeurs de guerres qui vont jaillir à partir de la Syrie. Il est prit soudain d’un vertige hallucinant. On ajoutera John McCain, dont l’apparition, hier, exhortait d’aider ses « potes » d’Al Qaida. Selon le Wall Street Journal en lien. Quand Killiary fait pression pour qu’une guerre mondiale se lance depuis qu’elle est candidate à la présidentielle. Même Angela Merkel, la plus caniche des caniches US se tient désormais aux côtés d’Al Qaida et de l’Etat Islamique, selon la source RT en lien.

Désormais, le plus satanique des sociopathes, Georges Soros, sort du trou. Il est évident que ce dernier plaide pour le succès d’Al Qaida à Alep et en Syrie. Comment donc pourrait-il continuer à détruire l’Europe, sans ce flot migratoire continuel, avec son idéologie des frontières ouvertes,  « no border », quand il n’arrête pas de spéculer sur les fluctuations monétaires, qui viennent remplir son compte bancaire. Voir sur son site, Open Society, en lien, son article mensongèrement accusateur sur le sujet, en lien. « Le monde est témoin d’une catastrophe humanitaire sans précédent dans l’histoire. Cela se passe en Syrie. Cette catastrophe est perpétrée par le Président de la Russie, Vladimir Poutine, en faveur de son protégé, Bachar El Assad. Des avions russes bombardent les populations civiles d’Alep, la seconde plus grande ville du pays, afin d’assister les forces gouvernementales syriennes au sol. Ces attaques, entre autre, provoquent des l’arrêt de fonctionnement des hôpitaux qui restent et privent la population d’eau potable. Le Président Poutine avance de manière agressive, afin d’exploiter les quatre mois qui restent jusqu’au 20 janvier prochain, date de l’investiture du prochain président des Etats Unis, ceci basé sur des calculs politiques insensibles. Comme le présente le New York Times : « M. Poutine mise sur le départ d’Obama, qui n’est plus en état d’intervenir dans l’escalade du conflit syrien et, un nouveau président, qui pourrait avoir une politique plus dure, ne serait pas encore investit. » … Le prochain président américain devra faire face à une nouvelle réalité et être obligé de l’accepter. Lorsque les faits seront totalement établis, les bombardements de Poutine seront considérés, parmi les crimes de guerre les plus monumentaux du monde moderne. Et le sociopathe Soros termine son article : « Je fais appel au peuples de Russie, d’Europe et du reste du monde de ne pas rester sans rien faire, mais de faire savoir leur indignation. Une vague de soutien des opinions publiques pourraient persuader le Président Poutine d’arrêter ses crimes haineux contre l’humanité. »

Décidément, comme je ne cesse de le dire sur ce blog, les néocons veulent faire le maximum de dégâts avant l’investiture du prochain président US. Avec Soros à la barre, le nerf de la guerre s’étale pour nous faire avaler par « pressetituées » interposées que le diable est Poutine, non ces gentils néocons, la Killiary et surtout le Satan Soros, qui ne pense qu’à une chose, se remplir ses sales poches. Chers lecteurs, chères lectrices, soyez vigilants/tes lorsque vous entendrez les informations chez nous en France. N’oubliez pas, qu’ils sont tous sous la botte de Satan Soros. Soyez critique et pensez par vous-mêmes.

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article