Les morts autour des Clinton s'accumulent cette année.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

En mars 2016 je racontais dans ces colonnes les morts qui jonchent le parcours des Clinton depuis l’Arkansas, lorsqu’ils se lancèrent en politique. En lien. Depuis, la comptabilité s’est allongée cette année.

 Viennent s’ajouter à partir juin de cette année les morts suivants :

John Ashe, ancien Président de l’Assemblée Générale des Nations Unies, qui était avant ce poste, ambassadeur des Nations Unies aux Barbades et Antigua, accusé par les procureurs US d’avoir reçu des pots de vin à hauteur de 1,3 millions $. Il est mort à 61 ans, officiellement d’une crise cardiaque, comme le mentionne le très officiel Huffington Post. CNN raconte qu’il est mort en se blessant lorsqu’il levait des altères. Deux versions différentes. Ce que ne disent ni le Huff, ni CNN, c’est qu’il était supposé témoigner le jour même de sa mort sur les charges de corruption concernant la Killiary et que les pots de vin en question passèrent par lui pour se retrouver chez les Clinton.  Heureusement que POLITICAL INSIDER est plus clair et détaillé sur la question. 

En juillet, comme je le rapportais également dans les colonnes de mon blog, avec toutes les sources, ce fut le tour de ce jeune homme de 27 ans, Seth Conrad Rich, collaborateur de la DNC (Democrat National Convention), qui aurait été une source de Wikileaks concernant le trucage électoral contre Bernie Sanders, qui se fit voler sa victoire par Killiary ! L’enquête ici conclu à un meurtre.

En août, Shawn Lucas, 38 ans, supporter de Bernie qui a aidé à faire fuiter le trafic de 50% des voix dont le Bernie bénéficiait fut trucidé. Ce qui a rendu furieux les supporters de Sanders qui se comptaient par millions, comme le rapporte le WALL STREET PARADE en lien. Suite à l’intervention de Seth Rich et de Shawn Lucas, Wikileaks sorti 20.000 mails dont ont dit qu’ils ont été piratés par une source inconnue, ce qui valut l’éviction de Wassermann-Schulz qui dirigeait la DNC (Democratic National Convention).

Toujours en août, le journaliste d’investigation et auteur d’ouvrages anti Clinton, dont les ouvrages bestsellers « Crowning Clinton : Why Hillary Shouldn’t Be in the White House » et Hillary and Bill Trilogy » sont des motifs pour meurtre en provenance de ces engeances criminelles. Il fut également l’auteur du très remarqué « The New World Order Exposed », Victor Thorne, donc, 54 ans, le jour de son anniversaire, se serait suicidé par balle, alors qu’il avait déclaré à plusieurs personnes et à son frère, que s’il était trouvé mort, ce serait un meurtre, comme le rapporte AMERICAN FREE PRESS en lien.

En conséquence, comme je ne cesse de le dire, les néocons démocrates comme républicains, car ils se trouvent dans les deux camps, font tout pour arrêter Trump et couvrir Killiary, au prix même de vies humaines.

Hildegard von Hessen am Rhein 

Commenter cet article