Zemmour "apologiste" du terrorisme ! Mazette ! Aux armes !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Zemmour "apologiste" du terrorisme ! Mazette ! Aux armes !

Comme tout le monde, c'est avec consternation que j’apprends que Zemmour est attaqué par SOS racisme et autres engeances du genre, prisant la dictature hitlero-stalinienne, pour « apologie du terrorisme ». Ici, les ennemis de la France française passent un cran au-dessus de la précédente appellation « incitation à la haine raciale », pour laquelle les engeances de l'anti racisme, nouvelle dictature, dans la dictature, l’ont fait condamner par des juges complaisants et soumis à la charria. D’ailleurs, on se demande les raisons pour lesquelles, au Palais de Justice de Paris, il n’y a pas déjà une section : Tribunal islamique et que la France n'est pas membre de l'OCI (Organisation de la Coopération Islamique), vu le nombre exponentiel de musulmans sur notre territoire. Si elle ne l'est pas dans les fait, elle l'est déjà par l'esprit.

SOS racisme et ses idiots utiles de la « gauche extrême », comme les pressetituées désignent à grand renfort de précaution de langage, les plus purs héritiers idéologues des totalitarismes, hitlero-stalinistes-trotskistes-maoïstes (des socialismes), passent donc à la vitesse supérieure en distordant les propos d’Eric Zemmour qui disait ceci  dans un mensuel qui prétend « n’être pas d’accord ».

Zemmour déclare avec une logique imperturbable, « respecter les terroristes qu’il refuse de qualifier d’esprits faibles », comme le relayent avec jubilation sadique les pressetitués complaisantes avec la religion de paix et d’amour, sans aucune nuance. Trop contentes, ces pressetituées, toujours assoiffées de sang, ne se déplaçant qu’en meute, comme des chacals, pour se jeter sur leur proie, la déchiqueter, et lécher le sang chaud de leurs babines avec délectation.

A ce propos de Zemmour, je vais l’approuver sans réserve car, il faut toujours respecter son ennemi mortel, afin de mieux le combattre. Cela est écrit depuis la nuit des temps dans tous les manuels de guerre et de diplomatie. Ne pas respecter son ennemi signifie perdre la guerre.

Ils sont loin d’être des esprits faibles, ce sont des soldats d’Allah, qui ne craignent pas la mort, alors que les occidentaux, par culte et culture la craignent. Aucun ennemi mortel n’a l’esprit faible. Il sait ou il va, l’ennemi, il veut tuer. Il y parvient.  Cependant, pour ce qui concerne l’islam, la tâche est facile, l’ennemi désigné, nous, est faible, mou, coupable de tous les maux, raciste, multiphobique, surtout islamophobique. Pas très apeuré, mais coupable, comme le système le lui a martelé dans son pauvre cerveau lobotomisé depuis la fin de la seconde guerre mondiale et la fin de la colonisation.  Cette culpabilité mal placée conduit les plus lobotomisés d’entre nous, à trouver des excuses à nos bourreaux. Pour la majorité des citoyens français et européens, ils ignorent tout de tout, ce qui rend la tâche encore plus facile aux bourreaux d’Allah qui ont décidé d’avoir notre peau, par la terreur, en nous envahissant, de nous remplacer par le ventre de leurs femmes, comme le préconisait Boumédienne en 1974 à la tribune de l’Onu. Ils se reproduisent consciencieusement, massivement, rapidement, quand nous avons arrêté notre démographie qui aurait put garder nos pays homogènes et éviter de la main d'oeuvre étrangère islamisée.

Revenons à l’islam, religion de paix et d’amour, comme le rouleau compresseur médiatique veut nous le faire avaler en collaboration appuyée des politiques, qui trucide à tout va dans tout le monde occidental, sans oublier au sein des conflits au Moyen Orient, inaugurés par les néocons de Washington, ou ils décapitent joyeusement au nom de leur religion qui est une idéologie politique totalitaire, au même titre que le furent celles que je cite plus haut et qui tenaient le haut du pavé au 20ième siècle en collaboration de leurs idiots utiles occidentaux, les mêmes qu'aujourd'hui, tous ceux qui ne pensent pas comme eux.

Pour ce qui est de l’islam, ce sont les mécréants, chrétiens, yasidis, juifs, homosexuels et autres athées qui passent au couteau ou à la Kalachnikov.  A peine différent des autres totalitarismes, pour les juifs, tziganes, handicapés mentaux, homosexuels, ont attribuera la plus grosse part à Hitler, qui fut associé à l’islam, il ne faut jamais arrêter de le souligner.  

Pour ce que sont les victimes chrétiennes, on les comptabilisera à tous les totalitarismes qui furent athéistes, comme le communisme, dont le plus grand soutien fut Jean-Paul Sartre. L’islam est incompatible avec l’occident, malgré les exhortations des Obama, Merkel et autres traitres aux peuples d’occident.

Ceux, dont j’évoque la guerre qu’ils nous ont déclarée, sont essentiellement pour l’heure, des sunnites, qui mènent la guerre totale aux chiites, qui le leur rendent bien au Moyen Orient et dont les débordements se font sentir en occident. Nous l’avons vécu dans notre chair, en France, par une immigration islamisée massive permise d’entrer en Europe par une malade mentale, Angela Merkel, ainsi qualifiée par le psychiatre des plus connu d’Allemagne. Tout cela avec la complicité de son vice-chancelier Hollande, dont le pays compte la plus importante communauté musulmane d’Europe en y ajoutant nombre de conversions.

Ensuite, le Zemmour lance au mensuel en question : « Quelle condescendance! Moi, je prends l'islam au sérieux, je ne le méprise pas! »,  avant de lâcher: « Et je respecte des gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient. »

Les propos de Zemmour sont hautement respectables car, il fut un temps, où en Europe et en occident, on se battait et on sacrifiait sa vie pour son pays, sa région, sa religion aussi. Les pays, les régions étaient homogènes et les combattants de quelque camp fussent-ils se sentaient investis par la défense de leurs terres ou de leurs religions (catholiques-protestants). La mollesse était une attitude inconnue. Enfin, l’histoire nous le raconte … Aujourd’hui, la féminisation de la société est devenu un must à la mode LGBT, une minorité totalitaire, elle aussi, qui impose ses vues à la majorité de nos concitoyens. Je n’ai rien contre les homos, mais il faut raison garder.

Zemmour termine, quand le journaliste du mensuel lui demande s'il respecte -des gens qui roulent en camion sur des enfants-, faisant ainsi référence à l'attentat de Nice, il précise sa pensée: « Pardon de vous chagriner, mais l'Histoire c'est ainsi, des innocents meurent parce qu'ils sont dans le mauvais camp, ou au mauvais endroit au mauvais moment. Et oui, quand les gens agissent parce qu'ils pensent que leurs morts le leur demandent, il y a quelque chose de respectable ».

Ici, je n’approuverai que ce que je comprends de cette phrase, le début, car la fin ne fait aucun sens pour moi.  Pour la première partie de cette phrase, Zemmour a voulut dire que c’est ainsi que les guerres se passent. Je n’ai jamais entendu parler de guerre ou les innocents ne meurent pas, par innocents, je dirai les civils qui représentent le plus gros contingent des victimes, dans toutes les guerres du monde. C’est une vérité hélas vérifiée tous les jours. Etre dans le mauvais camp, cela signifie, nous, face à nos bourreaux, les soldats d’Allah, pour lesquels nous ne sommes que quantité négligeable, puisque nous tendons le coup pour décapitation dans une soumission jamais encore vécue et parfaitement décrite dans le dernier livre de Laurent Obertone : « Guérilla ».  

Et, que les victimes qui se trouvent au mauvais endroit, au mauvais moment, c’est ce qui pend au nez de chacun d’entre nous. Car, cette guerre qui nous est menée par l’islam, n’a plus rien à voir avec les guerres précédentes, armées contre armées, mais des coups sporadiques, ici et là, fréquents ou non, massifs ou isolés, à l’improviste surtout, qui peuvent nous précipiter six pieds sous terre sans que nous ayons le temps de crier gare. En ce quoi, oui, je respecte l’ennemi qui a compris de nous mener ce nouveau genre de guerre là, que j’intitulerai « guérilla », contre laquelle aucune armée, aucune police, aucun service secret ne pourra faire quoi que ce soit. Pour cause, l’atomisation des soldats d’Allah est telle, leur détermination à nous crever tout en acceptant de se sacrifier est sans faille ce qui présage que nous ne pourrons jamais gagner cette guerre. Pourquoi ? Parce que le système calamiteux dans lequel nous vivons, par ses lois stupides, nous interdit l’auto-défense.

Dans ce cas, puisque ni police, ni armée ne désobéissent à leurs caciques pour nous protéger, il va donc falloir nous armer. Car, il vaut mieux crever armes à la main, qu’à genoux, soumis, le coup exposé aux couteaux des bourreaux. Ce système va nous contraindre à devenir des Breivik en puissance. Si ce n’est rassemblé en armée des ombres, ce sera chacun pour soi, qui aura le courage de le faire et ce sera le prix pour vaincre l’islam et mourir avec honneur.

J’en termine pour apporter mon entier soutien, sans aucune réserve à Eric Zemmour en espérant que toutes mes lectrices et lecteurs feront de même. Je laisse à des organisations le soin de lancer une pétition pour soutenir massivement Eric contre cette offensive satanique qui lui est menée car à moi seule, je n’ai aucune autorité et ici, il s’agit d’être efficace devant le mal.

 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article

Nadine 09/10/2016 18:04

on veut faire taire ZEMMOUR, l'ennemi de la FRANCE n'est certainement pas lui et tous ces donneurs de leçons que nous vomissons aujourd'hui sont les vrais ennemis de la FRANCE. Cessez de nous faire croire à de nobles intentions en essayant de faire taire la vérité ! Celui qui dit la vérité il doit-etre exécuté...La chanson de BEART prend tout son sens aujourd'hui avec ce gouvernement qui nous ment, qui déteste la FRANCE et qui n'a à l'actif de son bilan que des commémorations ferait mieux de s'occuper des fichés S que de perdre son temps à essayer de museler Eric ZEMMOUR. Le danger est ailleurs et vous le savez, les Français ne sont pas tous des veaux et j'espère de tout mon coeur qu'aux élections prochaines vous partirez sous les huées du peuple français et vous devrez rendre des compte sur tous ces attentats que la FRANCE subit depuis que vous avez le pouvoir. Nous sommes en dictature et chaque mot que l'on dit est sanctionné preuve de votre faiblesse et votre incompétence. Quand à la presse elle n'est là que pour vous conforter dans vos idées, quel courage ! au prochain gouvernement elle tournera sa veste.