En Syrie, les russes ont l’arme fatale contre l’Etat Islamique, les tchétchènes !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Comme cela n’est pas rapporté dans les médias occidentaux, trop occupés à faire du Poutine bashing, ce sont bien les russes qui obtiennent, chaque fois qu’ils interviennent sur le territoire syrien des résultats. Et si les américains n’avaient pas roulé constamment dans la farine les russes, s’ils avaient laissé faire le président Poutine, le compte de l’EI serait déjà réglé.

Cependant avec une diplomatie stupide, menée par l’encore plus stupide John Kerry, instrument des néocons, dont le seul but est d’utiliser le conflit syrien pour mettre à genoux la Russie et sa réputation, en la poussant à faire des fautes et trouver un prétexte pour engager une guerre aux frontières européennes de la Russie, par l’OTAN, déjà positionné en situation d’encerclement.  

La « diplomatie » occidentale n’a que faire des chrétiens et autres yazidis, qui sont génocidés chaque jour. Un drame épouvantable, dont il faudra rendre comptable l’occident, les US en particulier, la France de Sarkozy à Hollande avec un Fabius incompétent, qui décidaient de soutenir les islamistes d’al Nosra = al Qaida, qui tuent chez nous, au lieu de Bachar, qui avait au moins le mérite, même s’il n’est pas irréprochable, de faire vivre en harmonie les différentes communautés religieuses en Syrie.

Comme en Libye, ils ont éliminé Kadhafi, pour le remplacer par mille Kadhafis, ils sont en train de mettre en place le même scénario, non contents de l’échec libyen ! Nous observons un chaos indescriptible qui secoue ce pays et qui le secouera encore longtemps ! La politique américaine au Moyen Orient n’est que désastre, pire encore est ce « p »ape François que j’écris avec un « p » minuscule. Ce pape est une ordure ! Rentré de Syrie avec des familles musulmanes au lieu chrétiennes, au nom d’une idéologie bancale. Quel signal pour l'islam ! 

Moscou semble reprendre à nouveau la main, si l’on en croit un rapport récent de l’Izvestia. Des forces spéciales russes sont au sol en Syrie, aux côtés de l’armée syrienne régulière qui lutte contre le terrorisme.

Outre, qu’ils-ont une arme redoutable en main, qui en dit long sur la transformation miraculeuse de la Tchétchénie en seulement dix ans ! La Tchétchénie qui fut un temps le talon d’Achille de la Russie, se serait transformée en région stable et servirait de centre d’entrainement pour l’élite des forces antiterroristes, qui va fournir deux bataillions spéciaux nommés « Vostok » et « Zapad », qui viennent d’être transformés en unités de police, prévues pour se déployer en Syrie pour la fin décembre, afin de défendre la base aérienne russe de Latakieh.

Ramzan Kadyrov, l’homme fort de la Tchétchénie n’a ni nié ni confirmé l’information, tout en déclarant que ses troupes d’élites seront heureuses de combattre « la racaille » terroriste en Syrie sous les ordres du président Poutine.

Entretemps, Palmyre est retombée aux mains des barbares, Alep est devenu un tombeau à ciel ouvert, tout cela à cause des tergiversations américaines et de l’imbécillité de la France, dont la diplomatie n’existe plus.

Désormais, l’homme fort de la région est bien Vladimir Poutine, avec ses bataillons tchétchènes, musulmans, faut-il le rappeler. Les tchétchènes sont également infiltrés au sein de l’EI pour le renseignement. Une arme antiterroriste qu’aucune nation occidentale ne possède ! Ce n'est pas sans raison que FORBES vient de classer pour la quatrième année consécutive Vladimir Poutine, homme le plus puissant de l'année.

 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article