Extrait de la conférence de presse du Président Poutine, 23 décembre 2016. Trad. H. von Hessen am Rhein.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Traduction : Hildegard von Hessen am Rhein

Tout d’abord, je voudrai dire qu’en huit ans d’Obama, jamais ce dernier n’a donné de conférences de presse aussi transparentes que ne le fait le Président Poutine depuis des années ! Pour remettre les pendules à l’heure sur le « gentil » Obama, lauréat d’un Prix Nobel non mérité et son homologue russe, « traité par l’ex Secrétaire d’Etat Clinton de Hitler ». Rien que cette déclaration est d’une bêtise sans fin, Staline aurait-été plus approprié me semble-t-il, puisque russe. A moins que Clinton n’ait cru que Hitler fut russe … Avec elle tout est possible, surtout le pire.

Cette parenthèse fermée, je voudrai vous livrer un extrait de la conférence de presse du Président Poutine, qui me semble intéressant pour nous et que je vous traduis de l’anglais, l’ayant reçue en anglais de l’ambassade de Russie.

Ici un passage important suite à la question d’un journaliste du Wall-Street Journal, Nathan Hodge.

Je ne perds pas de vue que le Président Poutine avait fait des déclarations la veille, suite à l’assassinat de son ambassadeur Karlov et qu’il réitère ici. À l’heure où le Général de Villiers réclame un budget renforcé pour notre armée. Je me demande d’ailleurs, dans quel état se trouve notre arsenal nucléaire ? Si nous sommes encore crédibles dans ce domaine ? On notera que le Président Russe n’est guère intimidé par les neocons encore nuisibles, puisqu’ils grognent encore, cela avant le 20 janvier prochain, date de l’investiture de Donald Trump. Gageons, qu’ils n’en ont toujours pas terminé avec la victoire Trump et qu’ils persisteront à faire l’impossible pour que Trump n’arrive pas au 20 janvier et si cela est le cas, pour nuire à sa présidence en préparant des coups difficilement réparables … Ils sont enragés que toutes leurs tentatives aient jusqu’à présent échoué.

Dans cet extrait il est question de la triade nucléaire. Il s’agit de bombardiers, de missiles balistiques sol-sol, tirés soit de silos à missiles, soit de véhicules et enfin, des missiles balistiques mer-sol, tirés dans l’immense majorité des cas depuis un sous-marin nucléaire lanceur d’engins.

Est également évoqué letraité ABM (Anti Balistic Missile) fut signé à Moscou, le 26 mai 1972 dans le cadre des négociations sur la limitation des armes stratégiques et complété par le protocole du 3 juillet 1974 entre l’URSS et les Etats Unis, puis confirmé par la Russie et les Etats de l’ex-URSS pour une durée illimitée. Après l’annonce du retrait officiel des Etats Unis, rendu public le 13 décembre 2001, sous l’administration de Georges W. Bush et des neocons, les Etats Unis ne font plus partie du Traité ABM depuis le 13 juin 2002. C'est la première fois dans l'ère nucléaire que les Etats Unis abandonnent un grand traité de contrôle des armements. Il est donc tout à fait légitime que le Président Russe le rappelle. Car si le traité a été rompu par les américains de l'époque, c'était pour imposer leur N.O.M (Nouvel Ordre Mondial). Je souligne que la France, la Grande Bretagne et la Chine respectent ce traité. Les neocons, comme toujours sont au-dessus des lois. Pire s'y sont ajouté les neocons démocrates ! Comment Donald Trump va-t-il gérer la situation, suite l'année prochaine qui s'annonce passionnante entre ses deux grands pays. 

Hildegard von Hessen am Rhein

 

 

Nathan Hodge: Monsieur le Président ! Mon nom est Nathan Hodge. Je suis le chef du bureau du Wall Street Journal à Moscou. Y-a-t-il une possibilité d’une élection présidentielle anticipée en début d’année ?

 

Vladimir Putin: « De quel pays parlez vous ? »

 

(Applaudissements et rires dans la salle)

 

Nathan Hodge: De la Fédération de Russie.

 

Vladimir Putin: « Je peux vous le dire de suite. C’est possible mais pas souhaitable. »

 

Nathan Hodge: Merci. Hier, vous avez annoncé que vous alliez renforcer vos capacités nucléaires. Pouvez-vous développer davantage ce projet?

 

Vladimir Putin: « Puis-je vous demander de mieux préciser votre question ? Qu’est-ce qui a attiré particulièrement votre attention dans mes déclarations, hier, au Conseil du Ministère de la Défense ? »

 

Nathan Hodge: D’un point de vue personnel, ce qui m’intéresse est la production de nouvelles armes nucléaires. Nous savons comme cela est difficile, depuis que les tests nucléaires sont interdits. Peut-être ne pouviez vous pas dire autre chose, en réplique à la déclaration de M. Trump, hier, sur les armes nucléaires ?

 

Vladimir Putin:  « En ce qui concerne le Président Élu Trump, il n’y a rien de nouveau. Il n’a cessé de déclarer durant sa campagne électorale qu’il éprouvait la nécessité de renforcer les capacités nucléaires américaines. Il n’y a donc rien d’inhabituel ici. Honnêtement, j’étais en revanche assez surpris de déclarations venant d’autres officiels de l’actuelle administration, qui pour des raisons quelconques, argumentaient que les Etats Unis ont l’armée la plus puissante du monde. Mais, personne ne dit le contraire ! Si vous avez bien fait attention à ce que je disais hier, j’ai évoqué le renforcement de la triade nucléaire et en conclusion je disais que la Fédération de Russie est plus forte que tous les autres potentiels et c’est la clé – agresseur. Ceci est un point très important et non accidentel. Que signifie être un agresseur ? Un agresseur est quelqu’un qui peut attaquer la Fédération de Russie. Nous sommes plus forts que tout agresseur potentiel. Je n’ai aucun problème pour le répéter. J’ai aussi souligné pourquoi nous sommes plus forts. Cela a à voir avec les efforts de moderniser les forces armées russes, ainsi que l’histoire et la géographie de notre pays et l’état actuel de la société russe. Il y a toute une série de raisons de ne pas relâcher la modernisation des forces armées, inclus les deux, armes conventionnelles et la triade nucléaire. Je dois le dire et ce n’est pas un secret, nous n’avons rien à cacher, qu’en effet, nous avons fait beaucoup d’efforts pour moderniser le potentiel nucléaire de la Russie, ainsi que nos forces armées. Cela concerne aussi nos forces stratégiques de missiles qui sont déployées à terre ; cela concerne nos forces basées en mer ; tout ceci sont des informations ouvertes, nous ne cachons rien.  Nous déployons de nouveaux sous-marins à stratégie nucléaire avec à bord de nouveaux missiles. Cela concerne aussi notre aviation. Je fais allusion aux deux, les porteurs et les avions qui ont des systèmes de tir sous leurs ailes. Nous opérons en stricte conformité, je souligne cela, en stricte conformité avec tous nos accords, inclus START 3. (Traité de réduction des armes stratégiques). Encore une fois, permettez-moi de répéter quelque chose que je considère comme très important. Les Etats Unis ce sont retiré unilatéralement du traité ABM en 2001. Cet accord était certainement la pierre angulaire de tout le système de sécurité international. On nous-a alors dit : « Nous ne faisons pas ça contre vous, quand vous … » J’ai dis : « Nous allons devoir réagir d’une manière ou d’une autre, nous allons devoir améliorer nos systèmes de tir afin de faire échouer ces systèmes de défense de missiles. » Et ils ont répondu : « Vous pouvez faire ce que vous voulez, nous partirons de l’idée que vous n’agissez pas contre nous. » C’est donc exactement ce que nous faisons. Bien qu’un grand nombre préfère ignorer ce fait, mais c’est exactement ce dont nous nous sommes mis d’accord tacitement, sans signer de documents. Alors, il n’y a rien de nouveau ici. Donc, pourquoi des officiels US clament soudainement qu’ils sont les plus forts et les plus puissants ? Oui, certainement, ils ont plus de missiles, de sous-marins et de porte-avions. Nous n’allons même pas le contester. Nous disons simplement que nous sommes plus forts que n’importe quels agresseurs. Et cela est la vérité. »

Traduction : Hildegard von Hessen am Rhein

 

Quelques extraits supplémentaires choisis avec sous-titres en français !

Commenter cet article

reuri 25/12/2016 14:20

Il va se passer quelque chose d'extrêmement vital pour une entente équilibrée entre les Etats-Unis et la Russie, et l'europe au milieu est complètement à la dérive, c'est effrayant