Israël apporte les preuves à Donald Trump, qu’Obama est derrière la résolution de l’ONU !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Ma rengaine va fatiguer tout le monde, mais je me dois de la réinscrire à nouveau. Les neocons vont nuire à la présidence Trump et au-delà du 20 janvier.

Voilà que les israéliens apportent la preuve au président élu Trump, qu’Obama était derrière la résolution de l’ONU. C’est ce que croit savoir Breitbart. Certains esprits chagrins diront que de Breitbart, site « fascho » on n’attendait pas autre chose. Je leur répond à c’est esprits chagrins que leur « pressetituées » de gôche aux ordres sont encore moins crédibles, les événements passés nous ont prouvé leurs manipulations, leurs mensonges, leur mauvaise foi, leur hystérie et leur sectarisme marxiste. Au pays de la liberté d’expression, c’est fort du tabac. Il n’y a que Donald Trump pour démentir cette information. Comme cette information est diffusée par Breitbart, que le chef de Breitbart fait désormais parti du staff au plus haut niveau de la Maison Blanche, j’aurai tendance à croire Breitbart et à ignorer toutes informations en provenance des maladives « pressetituées » de gôche. Comme Obama n’a plus aucun pouvoir, pour terminer ma rengaine, que la CIA et le Pentagone sont devenus un état dans l’état, que les neocons sont toujours là, couteau dans les dents, Obama a donc cédé à leurs esprits malades pour s’attaquer au plus fidèle allié de toujours, Israël. Sauf que cela ne passe pas comme envoyer une lettre par la poste. Des sénateurs démocrates ruent dans les brancards sur ce vote anti Israël dirigé par Obama, l’ombre des néocons au-dessus de sa sale tronche de bobo. A regarder Obama, les mêmes sentiments me viennent quand je regarde Hollande. Un immense dégoût.

Les Etats-Unis d’Obama et des neocons viennent donc de rompre une politique de longue date qui consiste à apporter ses vétos contre toutes résolutions qui visaient Israël et vienne de s’abstenir du vote qui a passé la résolution 14-0 !

Mardi,  l’ambassadeur d’Israël aux Nations Unis a alerté que son pays fournirait les preuves au président élu, Donald Trump, que le président Obama était derrière la résolution anti-habitations, où comme ils l’appellent, anti-colonisation, du Conseil de Sécurité des Nations Unis.

L’ambassadeur Ron Dermer déclarait à CNN que le PM, Benjamin Netanyahu a sommé son collègue américain, Dan Shapiro, de lui fournir des explications, quand les Etats Unis « seul pays qui s’est toujours tenu aux côtés d’Israël au sein des Nations Unis. » Dermer a en outre estimé : « C’est une vieille histoire que les Nations Unis se sont toujours élevé contre Israël. Ce qui est nouveau, c’est que cette fois, les Etats Unis ne se sont pas opposé à cette résolution. Et, ce qui est scandaleux, est que ce sont les Etats Unis qui étaient derrière cette action. »

Dermer affirme en outre : « qu’Israël possède les preuves que c’est Washington qui a orchestré cette résolution et présentera les preuves à la nouvelle administration par les réseaux appropriés. Et si elle veut partager cela avec le peuple américain, elle pourra le faire ».

« Nous avons des preuves en béton que l’administration Obama a vraiment poussée cette résolution et a même aidé à la rédiger. Nos sources sont internationales et même arabes. » affirme le porte parole de Benjamin Netanyahu, David Keyes. 

La Maison Blanche démenti catégoriquement toute implication dans cette résolution. Ben voyons !

Pour ma part, je veux bien croire les Israëliens, dont les néocons aimeraient bien voir la disparition dans leur totale dhimittude aux monarchies du Golfe.

Finalement, dans le camp Obama, quelques esprits éclairés se font critiques par la voix de certains sénateurs démocrates. Le président élu, Trump, n'y va pas de main morte et avant le discours fleuve de John Kerry twitte son soutien à Israël, ce dont lui est très reconnaissant Bibi. Comme le rapporte la Propaganda Staffel, Washington Post en lien. 

Suite au prochain épisode qui devra se tenir sous l’administration Trump. Obama est un traitre au peuple américain. Obama est soumit aux Georges Soros, chef des néocons, qui veulent instaurer le Nouveau Fascisme Mondial. Il vient de signer en douce une loi liberticide qui interdira la libre expression pourtant inscrite dans la constitution, comme je le rapportais dans mon post d’hier. Avec une administration Clinton, nous n’aurions pas eut droit au simple Nouvel Ordre Mondial, mais au Nouveau Fascisme Mondial. Cerise sur le gâteau, le site économique allemand, Deutsche Wirtschafts Nachrichten croit savoir que la nouvelle politique économique américaine pourrait représenter un danger pour l’Allemagne, sans autre explication que je m’en vais rechercher ! Je pense que Donald Trump et son « America First » incitera tout simplement les pays européens à reprendre plus de liberté. Est-ce un mal ? Je ne le crois pas. Il en ira de même pour la France, qui s'est déshonorée en votant cette résolution ! J'ai honte !

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article

reuri 28/12/2016 17:40

Ce hussein obama n'est qu'une crapule , le chef de l'état islamique c'est lui. Ce sale type ne reculera devant rien pour gêner la présidence Trump. Il fera tout pour aider hillary merkel à être ré-élue afin de pousser l'allemagne contre V.Poutine.

Simone 28/12/2016 14:08

De toute façon cette résolution comme bien d' autres concernant Israël, est illégale. L' ONU le sait très bien, même si beaucoup l' ont oubliée, il y a la résolution 80. Il faudrait arrêter de mentir, de désinformer, d' être de mauvaise foi.......etc. Qui va leur rappeler cette résolution 80 qui rend illégales toutes celles qui ont suivi et qui veulent détruire Israël.

reuri 28/12/2016 12:33

Bien d'accord. Les néocons utiliseront la faiblesse de l'europe pour gêner la présidence de D.Trump, le musulman obama fera tout pour aider hillary merkel pour qu'elle soit ré-élue.