L'Allemagne se prépare à une guerre civile.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Ce n'est bien entendu pas dit ouvertement, mais l'Allemagne se prépare à une guerre civile. Elle vient de sortir une loi qui autorisera à réquisitionner toutes les fermes et centres d'approvisionnements en nourriture. C'est ce que croit encore une fois savoir le site économique, Deutsche Wirtschafts Nachrichten. C'est sous le titre: "Préparation de crise" que le site annonce la nouvelle.

Quelle crise autre qu'une guerre civile pourrait craindre l'Allemagne ? Une guerre nucléaire avec la Russie qu’elle a qualifiée dans son livre blanc de juillet dernier, non plus comme partenaire, mais comme adversaire ? Peu probable depuis l’élection de Trump qui veut discuter avec Poutine. La perspective de la guerre contre la Russie s’est éloignée.  Je soupçonne la Bundeswehr (armée allemande) d’avoir rédigé ce livre blanc, dans l’hypothèse que la sorcière Clinton sera élue.

En conséquence, ne reste qu’une guerre civile des allemands, contre d’autres allemands de papier, islamisés, lesquels seront associés à la gauche islamo-collabo-internationaliste-antisémite. Ce scénario, nous le connaissons, le voilà confirmé par cette loi qui vient de sortir, quand nous, en France, nous en sommes encore aux primaires de « droite » et de gauche, un FN peu probable. En France, donc, rien n’est prévu en cas d’urgence de ce genre là ! Pourtant, la Merkel aussi vient d'annoncer un quatrième mandat ...

C’est ainsi que Merkel et sa bande comptent faire face à leurs impérities mortelles qui est l'invasion islamisée en provenance du Moyen Orient. Ce sera encore une fois l’Allemagne qui pourrait plonger le continent dans le chaos. Cela je l'ai écris à maintes reprises et le maintien. Le seul espoir étant, que l’AfD (Alternative für Deutschland) de Frauke Petri n’arrive en tête dans toutes les élections …

Conclusion : L’élection de Trump a éloigné la guerre avec la Russie, Frauke Petri évitera-t-elle une guerre civile ? Cela est moins sûr car, les forces du mal annoncent qu’elles descendront dans la rue,  comme elles l’annoncent chez nous, en cas de victoire de Fillon ou le Pen. Ce qui revient à faire la guerre civile, puisque la gauche de la rue est devenue une contre-démocratie. Contrairement à l’Allemagne, nous n’avons aucune protection d’approvisionnement. Aucune protection tout court. 

Nous l’avons vu aussi aux USA, ou, tout de même, les émeutes de protestations à l'élection Trump, je le rappelle, financées par Georges Soros, ont été contenues avant de dégénérer en guerre civile.

Trump a rapidement formé son gouvernement et annoncé des baisses massives d’impôts, ainsi qu’à contraindre les premières entreprises à rester en Amérique, comme déjà Ford et Carrier. Pourquoi continuerait-on de manifester aux USA, si les impôts baissent et que les emplois reviennent, comme l’a promit le candidat Trump et comme il s'emploie à le faire ? Ce qui est considéré par les « pressetituées » françaises comme « une gouvernance dure ». Le rire vous prend !  (Radio Classique ce matin).

La seule chose qui fera persévérer Soros dans ses actions sataniques, restera son projet du N.O.M. (Nouvel Ordre Mondial), qui n’a que faire des peuples, des identités, des cultes et cultures, dont le seul « dieu » en minuscule, est le consumérisme forcené, qui ne sera profitable qu’à quelques uns.

 

Hildegard von Hessen am Rhein

 

Commenter cet article

sky 01/12/2016 13:41

"qui ne sera profitable qu’à quelques uns...." QUI n'est profitable qu'à quelques uns...
Le présent est bien la c'est une réalité faux etre aveugle et sourd pour ne pas le voir. Ne nous voilons pas la face ! tous le monde le sait bien. Mais personne ne bronchera tant qu'ils auront de l’électricité pour alimenter leur maison, leur portable et leur ration de nourriture. Et quand ils n'auront plus leur confortable canapé, illuminé par leur télé; ce sera trop tard pour faire quoi que ce soit; ne restera que le feux pour alimenter le reste de l'humanité. C'est pathétique ce que nous sommes devenu.