A Dresden, tentative de manipulation de l'opinion par un artiste syrien officiellement adoubé.

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

L'art sert aux artistes à témoigner de leur époque. En régimes autoritaires, comme c'est désormais le cas en Allemagne et comme sous les nazis, apparaissent des artistes officiellement autorisés à y exposer leurs oeuvres dans le but de manipuler l'opinion publique.

C'est un "artiste" syrien, Mana Halbouni, qui a imaginé cette "sculpture temporaire" qui représente 3 bus qu'il a acheté à la féraille de Bayreuth en Bavière et qu'il a installé à la verticale, le 8 février dernier, sur la place du Neumarkt devant l'église Frauenkirche.

Ce "monument" est destiné à la mémoire des victimes d'Alep et cerise sur le gâteau indigeste,  l'artiste fait le lien avec le bombardement de Dresden par les alliés en février 1945. Un rapprochement intolérable pour les administrés de Dresden, sauf pour quelques bisounours qui se sont empressé d'aller y apporter leurs commentaires qu'ils ont accrochés aux bus ! Des citations de Ghandi et d'Einstein, avec lesquelles ils croient ainsi lutter contre la guerre.  En ce quoi, pour les bisounours et autres islamo-collabos-gôchistes, la manipulation fonctionne pour faire accepter l'inacceptable par "l'art", l'invasion islamisée de l'Allemagne. 

Il va sans dire que PEGIDA, qui est né à Dresden, manifeste contre cette infamie. Outre que désormais, tous ceux qui veulent la démission de Merkel, manifestent tous les mercredi devant la chancellerie pour crier: "Merkel muss weg". "Merkel dehors".

Pour quel remplacement ? Celui de Schulz ? Frauke Petry de la AfD n'est pas encore assez puissante ! En Allemagne, comme en France, nous vivons des grandes incertitudes, quand en Hollande, le 15 mars, Geert Wilders est donné gagnant ! Espérons-le en tout cas. Les patriotes allemands comme les français mettent de grands espoirs dans la présidence Trump. Là aussi, il est permis d'espérer. En attendant, vous êtes priés de souffrir en silence. 

Hildegard von Hessen am Rhein

 

 

A Dresden, tentative de manipulation de l'opinion par un artiste syrien officiellement adoubé. A Dresden, tentative de manipulation de l'opinion par un artiste syrien officiellement adoubé. A Dresden, tentative de manipulation de l'opinion par un artiste syrien officiellement adoubé.

Commenter cet article