Quand le maire de Berlin-Neukölln dit les mêmes choses que le maire de Béziers !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

J'ai souvent parlé de Heinz Buschkowsky, l'ancien maire de Berlin-Neukölln, auteur de plusieurs ouvrages de témoignages sur les calamités de l'invasion islamisée en Allemagne et dans son quartier de Berlin-Neukölln en particulier, des bestsellers, inutiles de le préciser.

Heinz Buschkowsky, paradoxalement, malgré la politique dictatoriale d'immigration de la Merkel, a des éditeurs qui le publient et a le droit de parole dans les médias, pour y exprimer les mêmes choses que Robert Ménard sur la majorité des écoliers de ses écoles, qui seraient d'origine immigrée musulmane et les conséquences qu'une telle population majoritaire musulmane a sur l'éducation des enfants, qui, finalement terminent l'école, sans avoir apprit quoi que ce soit et qui sont fatalement, selon nos critères, puisque ce son nos écoles, notre éducation, en situation d'échec irrattrapable. Heinz Buschowsky déclare sans détour dans cet entretien à la télévision allemande, que les parents de ces enfants issus de l'immigration musulmane, sont le plus grand danger pour leurs enfants. 

Quand Buschkowski peut s'exprimer librement sur un sujet tout aussi tabou en Allemagne qu'en France, il est bien entendu critiqué, alors que Robert Ménard n'est pas seulement critiqué, mais aussi trainé devant les tribunaux pour "incitation à la haine raciale", alors que, si bien Ménard que Buschkowski, ne font que des constats sur l'échec criant de l'intégration des populations musulmanes dans un monde occidental, incompatibles avec ses propres valeurs.

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article