Quand le Président Trump est aussi le Patron des patrons, voyez !

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Ah, c'est sûr, il n'arrête pas de m'étonner ce Donald Trump tant décrié, humilié, conspué depuis sa déclaration d'intention de se présenter à la présidentielle qu'il a gagnée à la force du poignet. 

L'autre jour, comme Péricles sur la Pnyx, il harangue les foules contournant les médias menteurs et manipulateurs en Floride, pour rapporter au peuple qui l'a élu, qu'il tient ses promesses l'une après l'autre. Expliquant au même peuple tous ses accomplissements, pour lui, rien que pour lui et seulement pour lui.  Ce qui défrise les médias menteurs et manipulateurs, qui s'étonnent qu'un candidat, puis un président, puisse tenir ses promesses de candidat. C'est dire leur haut degré de moralité dans l'occident tout entier.  Alors, pour miner les actions du Péricles US, dit POTUS, on commence à critiquer les frais de sécurité que la nouvelle administration provoque, parce que le président a une grande famille, qu'il faut protéger, contrairement à un Obama avec ses deux seules filles et son épouse. Il semble que le peuple américain balaye désormais d'un revers de manche, les critiques et injustes de leurs pressetituées, contre leur Président. Lesquelles pressetituées persistent et signent en colportant que le Président Trump se croit toujours en campagne électorale ... Je me demande quand elles vont enfin comprendre qu'il est plus fort qu'elles ? Nouvelle preuve !  

Aujourd'hui, le Président Trump duquel il est constamment colporté que les grands patrons s'en écartent, quand seulement le patron, celui d'Uber qui ne fait du profit qu'avec l'immigration le boude,  le voilà qu'il réuni un nombre impressionnant des patrons des plus grands groupes mondiaux. Je vous laisse apprécier son habileté, encore une fois, pour détourner les médias menteurs et manipulateurs, de leur montrer qu'il est non seulement le président des Etats Unis d'Amérique, mais, en quelque sorte aussi, le patron des patrons. Donc, le président, patron des patrons, réunis ces patrons devant les pressetituées de manière plutôt sympa, rigolote, en chef d'équipe qui lui demande, à son équipe, de bien vouloir rapatrier les jobs aux USA. L'ambiance est parfois badine et hilare. Il sait y faire le président-patron ! Enfin, après que chacun se soit présenté et ait présenté son entreprise, le Président déclare aux pressetituées présentes: " Maintenant, nous allons nous retirer sans la presse, car nous allons discuter de la manière dont nous allons faire revenir l'emploi dans notre pays." Histoire de dire aux pressetituées de manière courtoise: "Maintenant que vous avez vu que les patrons sont là, allez vous faire foutre."

Voilà un patron ! Voilà un Président ! Et nous, et nous, et nous ? N'avons que des médiocres politicards, qui ne pensent qu'à se servir, que l'on devrait ignorer en nous abstenant massivement car, de l'abstention massive viendra forcément le chaos, ce chaos qu'eux seuls auront provoqué par leur corruption, collusion et concussion. Il n'y a qu'à voir ce Bayrou, illustration parfaite de la pourriture de ce pays. N'êtes-vous donc pas dégoutés de votre pays ? Moi, si et j'ai envie que ça change. La France doit retrouver sa grandeur et vite. La question est: avec qui ? 

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article

josick 23/02/2017 23:29

Oui, vraiment excellent ce Trump, une véritable chance pour le monde. Je ne m'y intéresse que depuis son élection. J'ai un livre de lui et lu deux livres sur lui. Exceptionnel le gars.
Quand à la France, elle est tout simplement à rayer de la carte mondiale, aucun espoir avec les trous du cul qui nous "dirigent" et nous "jugent"... Donc dépecer la France avec par exemple la Nouvelle Grande Bretagne, ligne de partage de Rouen à La Rochelle, avec mise sous protectorat pour au moins une justice digne de ce nom car avec les cons de breton et leur Fidel Castro (le chef de Ouest-France) on n'est pas près d'être sorti de l'auberge.