MACRON, en marche pour le Nouvel Ordre Mondial Bilderberg et Trilatérale !  

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein.

Franchement, je n'ai rien contre la mondialisation, à condition de garder nos différences. Ce qui n’est hélas pas le projet des oligarques mondialisés. Leur projet est de réduire les populations du globe, pour contrôler avec plus d’efficacité, un nombre raisonnablement maîtrisable. C’est le cas de Bill Gates, qui aime l’humanité, mais veut en supprimer la moitié, comme le titre Roland Hureaux, en lien !

C’est le projet de Bilderberg, fondé en 1956, dont le membre permanent, Henry Kissinger, déclare qu’il veut réduire l’humanité à 500 millions d’êtres humains. Il faudra en éliminer des millards ! En lien. Jacques Attali, dans un autre genre, préconisait, il y a quelques années, l’euthanasie des plus de 65 ans ! Je suis prête à lui mettre la seringue dans le bras !

La Trilatérale, fondée en 1972 par David Rockefeller et Zbigniew Brzezinski, petite sœur de Bilderberg, association, présidée pour l’Europe, par l’ancien président de la BCE, le français, Jean-Claude Trichet, desquelles, Fillon déclarait à Villiers : « Que veux-tu, ils ont le pouvoir », (en lien). Juppé comme Fillon furent des invités Bilderberg. Il n’est donc pas étonnant qu’ils appellent à voter Macron.  On aimerait connaître la position de son président, le français Henri de Castries, ancien soutien de Fillon … Sans oublier le chroniqueur du Point, Nicolas Baverez, qui, au sein d’un cabinet d’avocats US, « Gibson-Dunn », figure dans la gouvernance Bilderberg. En lien, vous découvrirez les noms des globalistes, membres de Bilderberg. Vous noterez que la Russie est absente de ce groupe Bilderberg, comme de la Trilatérale, mais un sujet de préoccupation de l’association Bilderberg, qui publie les sujets dont elle traite, en lien. Un progrès, considérant que les médias y sont proscrits, sauf quelques élus sûrs, dont on sait qu’ils distilleront favorablement dans l’opinion publique, l’idéologie globaliste.  Feu Claude Imbert, fondateur du Point, fut un membre « sûr » de la Trilatérale.

Henri de Castries, c’est une certitude, a dû passer à Macron, puisque le félon Fillon a appelé à voter pour lui, sans aucune concertation avec son parti en état de putréfaction, relayé encore une fois par Ali-Juppé. Nous avons échappé à Juppé-Fillon, il nous faudra échapper à Macron, quand Sarkozy est ostensiblement passé à la globalisation en figurant dans le conseil d’administration du groupe ACCOR mondialisé !

« Project Syndicate », dont le siège est à Prague, est le média globalisé (154 pays), dans lesquels vous trouverez la fondation Bill & Melinda Gates, et un contributeur régulier, Georges Soros.

Dominique Moisi de l’institut Montaigne, y contribue aussi … pour louer le poulain Macron qu’il compare à JFK ! Rien que ça !

https://www.project-syndicate.org/commentary/macron-french-presidential-election-victory-by-dominique-moisi-2017-04

et puis, last but not least, Christine Ockrent, vient de se fendre d’un article qui pue la mauvaise foi du politiquement correct sur Marine le Pen !

https://www.project-syndicate.org/commentary/le-pen-france-presidential-election-by-christine-ockrent-2017-04

Le réseau français médiatique de « Project Syndicate »,  est composé de « Alternatives Economiques », une soi-disant coopérative de journalistes et de lecteurs altermondialistes, « La Tribune » de Bernard Arnault, soutien Macron, « Le Monde » de Pierre Bergé, Mathieu Pigasse, Xavier Niel, « Les Echos » de re -  Bernard Arnault.

Outre que, chaque jour, nous sommes obligés de prendre acte de la collusion entre l’oligarchie et le service public. La messe en français est dite !

Alors, que peut faire une le Pen contre les tenants du N.O.M. ? Pas grand chose, je le crains car, le peuple français est si divisé, qu’une partie, celle qui se tiendra derrière MLP sera engloutie par le N.O.M., qui n’hésitera pas, si elle devait être élue, à fomenter des troubles violents, par antifas et autres racailles interposés, cela, dans toutes les villes de France, comme cela fut le cas pour Trump aux Etats Unis, ce qui a fait renoncer au nouveau président pratiquement tous les sujets pour lesquels il a fait campagne. Pourtant, une voix, une référence US, se fait entendre pour Marine le Pen, c'est celle de Paul Craig Roberts, ancien sous-secrétaire d'état au trésor de Ronald Reagan, qui estime qu'elle est la seule candidate des français, quand tous les autres sont ceux de Washington et de l'UERSS. Il termine que si elle devait être élue, contre les intérêts des vassaux de Washington et de Washington, la CIA l'assassinerait. En lien et à ne pas manquer.

Alors, doublement, il faut la soutenir à tous prix.

Même en totale contradiction avec sa politique européenne, qu'elle commence à édulcorer, la seule chose qui compte, est l'immigration massive islamisée, qu'il faut contenir et réguler. Car sinon, notre PIB ne suffirait pas pour assurer notre sécurité et nous disparaitrons, sous le joug de l'islam et du N.O.M. promus par Macron et ses soutiens hétéroclites, dont le dernier est sans surprise, Jean-Louis Borloo.

Désormais ce n’est plus une époque passionnante que nous vivons, comme j’eu coutume de dire durant les élections US, pleine d’espoir en l’élection de Trump, mais une époque très inquiétante ou, en Occident, les peuples s’opposeront frontalement au N.O.M et ses bras armés idéologisés, cela après des élections qui ne satisfont personne. Si une partie de la France bouge contre l’autre, il y aura contamination dans les autres pays européens.

Hildegard von Hessen am Rhein

Commenter cet article